Mnemosyne

English

The title of this series, which spans almost a decade, evokes the memory and the history. In this work , I pay particular attention to the image of current events. it is almost impossible - in my opinion - to be a part of our time without stopping before these images which invade our physical and virtual spaces. I try to create imaginary universes based on  ultra-mediatized images by playing with representations and often incorporating symbolic elements such as iconic self-portraits of historic artists easily recognizable by the public. this is how I express my desire to invite to rethink the role of art and the artist in a contemporary society. I inscribe my work in its time through this process of recycling reality and in particular the news relayed by the media image. I am convinced that art can be exploited to encourage the public, society to take a new look at what surrounds it. Moreover, I am happy to note the surprise of people in front of works which divert the traditional use of the calligraphy and the Arabic writing, which is supposed - according to the stereotype - to reveal a divine message to the man or to evoke an ancient literary art. it is now possible to consider that these letters, words or gestures, can be simply the expression of the individual identity of a mortal. Whether it is in the impact on the impression imprints on the perception of the subjects, or in the direct implication in the public space, art can always and still change the world.

Mnemosyne

Français

Le titre de cette série dont la réalisation s’étale sur presque une décennie évoque la mémoire et l’histoire .Dans cette série, j’accorde une attention particulière à l’image de l’actualité. Il est presque impossible—à mon sens—de faire partie de notre époque sans s’arrêter devant ces images qui envahissent nos espaces physiques et virtuels. Je tente de créer des univers imaginaires basés sur des images ultra-médiatisées en jouant avec les représentations et en intégrant, souvent, des éléments symboliques tels que les autoportraits iconiques d’artistes historiques facilement reconnaissables par le public. C’est ainsi que j’exprime mon désir d’inviter à repenser le rôle de l’art et de l’artiste dans une société contemporaine. J’inscris mon œuvre dans son époque à travers ce processus de recyclage de la réalité et notamment de l’actualité relayée par l’image médiatique. Je suis convaincu que l’art peut être instrumentalisé afin d’inciter le public, la société à porter un nouveau regard sur ce qui l’entoure. D’ailleurs, je suis heureux de constater la surprise des gens devant des œuvres qui détournent l’usage traditionnel de la calligraphie et de l’écriture arabe, qui est supposée—selon le stéréotype—révéler un message divin à l’homme ou évoquer un art littéraire antique. il est désormais possible de considérer que ces lettres, mots ou gestes, peuvent être simplement l’expression de l’identité individuelle d’un mortel. Que ce soit dans l’impact qu’il imprime sur la perception des sujets, ou dans l’implication directe qu’il a dans l’espace public, l’art peut toujours et encore changer le monde.